Freins à disque hydrauliques sur votre vélo : Quels bénéfices ?

Freins à disque hydrauliques sur votre vélo : Quels bénéfices ?

Chez Shiftbikes, on a à coeur de vous proposer un beau produit et pour se faire, on a bossé sur une sélection de composants vraiment quali.


Aujourd'hui, c’est au freinage que l’on s'intéresse !


Dans un premier temps, nous reviendrons sur les bases du freinage et sur les principes physiques qui le permettent.


Puis on vous dévoile comment fonctionnent les freins à disque hydrauliques choisis pour notre Shiftbikes, les Shimano MT 200.


Mais pourquoi ce choix ? Qu’on-t-il de plus ou de moins que d’autres freins ?


Enfin, on vous propose en bonus, un tuto explicatif sur le montage de nos freins, histoire de bien saisir tous les enjeux d’un bon freinage !

 

La fonction freinage c’est le garant principal de notre sécurité sur le vélo !

 

En effet, elle joue un rôle crucial pour rouler “SAFE” sur vos trajets favoris. On sait tous que l’action de freiner a pour but de faire diminuer la vitesse pour parfois même s'arrêter. Rentrons un tout petit peu dans l’analyse physique qui se cache derrière cette technique.

L’idée générale est de transformer notre énergie cinétique, en frottement puis en émission de chaleur. C'est ce phénomène qui permet de diminuer notre vitesse. L’énergie cinétique, c’est l’énergie que nous possédons du fait de notre mouvement, et elle augmente en fonction de notre vitesse (petit moyen mnémotechnique assez simple : plus la douleur après une chute est élevée, plus l’énergie cinétique est élevée).

 

Bon, frottement, émission de chaleur… Qu’est-ce que signifie tout ce charabia ? Don’t worry ! On va essayer de clarifier tout ça ! 

 

L’idée c’est de transformer votre énergie cinétique en énergie thermique, autrement dit en chaleur en utilisant le frottement. Et oui ! Quand vous avez froid, frotter vos mains les réchauffe aisément. Et bien là c’est le même principe mais inversé. Ce n’est pas créer du frottement pour chauffer mais pour absorber notre mouvement et diminuer notre vitesse.

 

Comment fonctionne un frein à disque hydraulique ?

 

Le frein à disque hydraulique fait partie de la famille des freins sur moyeux. Celui-ci se fixe sur le centre de notre roue. Par opposition aux freins à jante, le classique frein de notre tendre enfance,  Et un dessin vaut toujours mieux qu’un long discour :

 

Le frein à disque hydraulique est également présent sur les voitures, les motos et aussi dans les trains d'atterrissage des avions ! 

 

Le frein se décompose en deux parties. L’une sur le guidon, au niveau des poignets, et l’autre, le disque de métal au centre de la roue. De la main vers la roue, on retrouve les éléments suivants  :

  • Le levier, c’est la barre métallique sur laquelle vous appuyez pour freiner
  • Le réservoir de liquide de frein
  • La durite, c’est le câble qui relie la partie du guidon à la partie sur la roue
  • L’étrier, c’est à l’intérieur de celui-ci que tout se passe
  • Et enfin le disque qui n’a plus aucun secret pour vous

 

 

Un petit peu de mécanique ? Vous verrez c’est très simple !

Le réservoir contient de l’huile aussi appelée liquide de frein. 

L’action de freiner fait pivoter le levier de frein qui met en mouvement un piston, ce qui aura pour effet de pousser le liquide de frein et de le mettre sous pression. 

Le tuyau qui relie le guidon au disque sur le moyeux de la roue s’appelle une durite. Elle est conçue pour être très solide et supporter des hautes pressions, elle va permettre d’envoyer le liquide vers l’étrier dans lequel se trouve deux pistons, eux-mêmes solidaires des plaquettes. Et oui, ça vous parle non ? Les plaquettes de freins, comme pour les voitures. Ce sont elles qui vont, à l’image d’une mâchoire, pincer le disque solidaire de la roue et créer du frottement pour faire diminuer la vitesse.

 

Shimano MT 200 VS Les autres systèmes

 

Pourquoi a-t-on choisi ces freins ? Qu’ont ils de plus que les autres ?

 

Il existe deux familles de freins, les freins sur jantes, plus connus comme les classiques freins à patins où le freinage est obtenu par frottement sur la périphérie de la roue. Et, comme expliqué plus haut, les freins sur moyeux, où le frottement se produit dans la partie centrale de la roue. 

 

Ils ont tous leurs caractéristiques, avantages, inconvénients et varient surtout au niveau de leur prix. Mais ne vous inquiétez pas on va débroussailler tout ça et vous expliquer pourquoi on a fait choisi le disque et l’hydraulique



Les freins sur jantes sont majoritairement composés de trois systèmes : le frein Caliper, le frein Cantilever, et le frein V-brake, on ne vous les présentera pas en détail mais leurs avantages résident essentiellement dans :

 

  • leur facilité de montage et de réglage. Ce qui ne vous concernera pas car sur le Shift tout est monté. Et nos partenaires connaissent parfaitement nos freins (Shimano MT200). 
  • leur prix, oui ils sont moins cher il faut être honnête
  • leur poids, en effet ils sont plus léger, mais la question ne se pose réellement que lorsqu'il ne s’agit pas de vélo à assistance électrique

 

A cela il faut également parler de leurs défauts qui à nos yeux ont constitué la principale raison de notre choix. En effet, ils sont assez peu efficaces sous la pluie et rendent les trajets plus dangereux par ces temps.

Par ailleurs, ils n’offrent pas le confort que l’on retrouve sur les freins à disque hydrauliques qui ne demandent quasiment pas d’effort à l'actionneur du levier.

 

C’est donc le frein à disques hydrauliques, préféré au frein à bande et au frein à tambour  au sein des freins sur moyeux, que nous avons choisi.

 

D’abord parce qu’il garde toute son efficacité sous la pluie ou dans la boue ! Le freinage est puissant et progressif et ce par tout temps. Le freinage se fait sans effort et on trouve ça essentiel pour garantir une meilleure sécurité.



Frein avant / frein arrière, où est-ce que ça freine ?

 

On a trop souvent tendance à se perdre entre la main droite et la main gauche, le frein arrière et le frein avant.

 

Sur un vélo en France, il y en a deux, un sur la roue avant que l’on actionne grâce à la main gauche et un sur la roue arrière que l’on actionne grâce à la main droite. C’est d’ailleurs le montage le plus courant dans le monde. 

 

On pourra retrouver des montages inversés dit “à l’anglaise”, comme son nom l’indique en Angleterre ou encore au Japon, pays dans lesquels on roule à gauche.

 

Petit point historique sur la raison de ces montages ? Toujours cool de caler ça dans un dîner ! Dans certains pays anglo-saxons (Angleterre y compris), on roule à gauche comme indiqué sur le schéma ci-dessous à droite. Alors qu’en France et dans la majeure partie du monde, on roule à droite comme sur le schéma ci-dessous mais cette fois à gauche.



Le montage a été choisi pour que dans tous les cas, le fait de traverser la voie opposée (configuration la plus dangereuse) puisse être fait en toute sécurité, tout en indiquant le changement de direction. En effet, le freinage avant déstabilise la direction. Donc avec une seule main il vaut mieux freiner à l’arrière donc avec la main opposée (gauche en Angleterre et droite en France). Cool non ?

 

Et voilà, vous savez tout ! Enfin l’essentiel !

Et la meilleure manière de se faire une idée du Shiftbikes et de ses freins reste de l’essayer ! Si vous habitez sur Paris, nous proposons des essais gratuits dans nos points relais. N’hésitez pas à réserver un créneau, c’est gratuit :) 

 

Réserver un test du vélo Shiftbikes 

 

Le vélo est actuellement vendu en pré-commande à 1 690€ au lieu de 1 890€ lorsqu’il sera en stock. 

Livraison prévue début Juin ! 

Informations complémentaires :

Pour ceux qui veulent s’arracher un peu les cheveux

Page produit du fabricant

0 comments

Leave a comment

fermeture modal
Sélectionnez votre couleur
Shiftbikes - Vélo électrique Paris Vélo électrique homme Vélo électrique moustache
light shift
Shiftbikes - vélo électrique - vélo électrique pour homme - vélo électrique pour femme - vélo électrique Paris
night shift